PPP - MGP même combat !


Vous avez aimé le PPP, vous allez adorer le MGP …

Un an après la victoire contre le PPP (Partenariat Public Privé) à un milliard d’euros pour la réalisation des écoles à Marseille, nous entamons un nouveau combat contre les MGP (Marché Global de Performance).

Ce qui nous a conduit à mener cette nouvelle bataille, c’est l’annonce d’un marché public initié par la Commune d’Eyguières pour la réalisation d’une Maison de Santé d’un montant de travaux de 2,5 M€ (à lire ICI).

Qu’on ne s’y trompe pas, si le montant des travaux et le volume d’opération est sans commune mesure avec les PPP de la ville de Marseille, la logique qui est à l’œuvre est la même, voir plus désastreuse :

• Concentration des marchés sur un prestataire unique en entreprise générale
• Mise sous tutelle de l’architecte par l’entreprise générale mandataire, donc disparition de l’indépendance de l’architecte et de la maîtrise d’œuvre qui n’est plus en position de défendre les intérêts publics, au bénéfice d’intérêts privés.
• Atteinte à la libre concurrence et au principe d’égalité d’accès des petites entreprises à la commande publique.
• Avec comme conséquence si les MGP venaient à se généraliser, la fragilisation et la disparition à terme du tissu d’entreprises locales et artisanales, contraintes au dumping délétère consécutif de la sous-traitance.

Nous exigeons donc, comme pour les PPP, le recours à la procédure de maîtrise d’ouvrage publique, qui est parfaitement calibrée pour répondre à la fois à la performance énergétique et à l’établissement des contrats de maintenance, tout en garantissant, dans les meilleures conditions la défense de l’intérêt public.

Le courrier adressé au Maire d’Eyguières (à lire ICI), signé par 5 organisations professionnelles (Syndicat des Architectes des Bouches du Rhône, Conseil National de l’Ordre des Architectes, CAPEB 13, Syndicat National du Second Oeuvre, Union des entreprises de proximité), précise les enjeux et les raisons qui nous conduisent à nous opposer à la procédure de Marché Global de Performance pour cette opération, et de façon plus globale à l’utilisation de cette procédure en France.

Une prise de conscience des pouvoirs public est nécessaire, c’est pourquoi nous dénonçons avec force et légitimité, dans l’intérêt public, le Marché Global de Performance et demandons un retour salutaire de la Maîtrise d’Ouvrage Publique.

A quand la fin des MGP en France ?

Maxime REPAUX
Président du SA13


Documents joints

PDF - 361.5 ko
PDF - 361.5 ko
PDF - 34.1 ko
PDF - 34.1 ko